Elections

La parole de l’église – et celle d’un curé de petite paroisse française – n’a pas vocation de dire pour quelle liste, pour quel parti voter à des élections. Cette parole est faite pour éclairer la conscience des baptisés et leur donner des pistes de réflexion à partir de l’Evangile pour vivre de  manière heureuse et fidèle à l’esprit de Jésus Christ.
Dans ce cadre, il me semble que c’est la question de la place de la vie chrétienne au cœur des villes et des villages qui peut être évoquée dans ces lignes pour les temps qui approchent.La laïcité, puisqu’on peut aussi la nommer ainsi, est une réalité qui est très présente dans le discours, les médias, l’actualité, et qui revient régulièrement suite à des événements qui la questionnent.
Voici une facette différente et personnelle de la laïcité, celle dont je rêve pour mon pays, pour notre région et pour la paroisse Notre Dame du Val Dadou (21 clochers, 10 villes ou villages) : que les lieux municipaux (salles des fêtes ou de réunions) puissent être, avec bien sûr les lieux de culte, des lieux de rencontre de personnes et de convictions religieuses différentes, dans un cadre donné par le respect de l’autre (laïcité de dialogue) permettant de se connaître, d’échanger, de partager.
Plutôt que d’être ostracisée(*), je crois que la communauté catholique se veut partenaire de propositions diverses, avec d’autres, de rencontres ou nous apprenons à nous connaître et à partager sur tout ce qui fait le vivre ensemble. Exemples : la présentation d’un spectacle sur la passion de Jésus à la salle des fêtes de Briatexte, l’invitation à la rupture du jeûne pendant le ramadan avec les communautés religieuses au centre social de Graulhet, l’animation d’une crèche vivante en décembre, l’accueil pour la rencontre de fin d’année dans les salles des fêtes des divers villages…
Être catholique a toujours été un acte social autant qu’intime, la société encadrant les manifestations ou réunions pour que soit respecté l’ordre public.
En 2020, pouvons-nous être, comme chrétiens, acteurs de propositions nouvelles pour aider au vivre ensemble ?Jésus faisait-il autre chose, quand il accueillait chacun, sans jugement, avec bienveillance et miséricorde ? Telle est, c’est ma conviction, la place des catholiques dans le paysage actuel. C’est cela qui doit inspirer notre réflexion, mais aussi nos questions à celles et ceux qui veulent gouverner l’avenir de nos municipalités.
P. Daniel RIGAUD, curé
10 rue bosquet
81300 Graulhet
05 64 34 62 01
curegb81@gmail.com

(*) C’est ainsi que j’ai vécu le refus pour la paroisse de participer au forum des associations de Graulhet en septembre 2018, alors que dans les villes ou villages alentour comme Briatexte, cela ne posait aucun problème).

Les commentaires sont fermés.